Interview du Cabinet PLUMECOCQ

Cabinet Plumecocq / Blog / Interview du Cabinet PLUMECOCQ

Nicolas plumecocq

« Bonjour, présentez-vous, votre cabinet ainsi que votre zone géographique. »

Bonjour, je suis Nicolas Plumecocq gérant de la SARL Cabinet Plumecocq, conseil en transmission d’officines et partenaire des pharmaciens depuis plus de 20ans. Le Cabinet Plumecocq a pour vocation d’accompagner les pharmaciens durant les périodes de transition que sont l’achat et la vente de pharmacie. Retrouvez-nous dans la région des Hauts de France sur les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de l’Aisne. Nicolas Plumecocq et son équipe interviennent sur Lille, Arras, Lens, Douai, Dunkerque, Calais, Valenciennes, Béthune, Boulogne-sur-Mer, Saint Quentin, Cambrai…

« Racontez-nous votre parcours ? »

Le cabinet d’achat / revente de pharmacie dans le Nord Pas-de-Calais, Cabinet Plumecocq a été créé en 1989 par Mr Vincent PLUMECOCQ à l’issue d’une carrière dans le secteur bancaire et plus précisément dans l’aide au financement des professions libérales. Aujourd’hui, je dirige aujourd’hui l’agence assisté d’une secrétaire administrative et d’une collaboratrice de terrain. Je suis Titulaire de la Carte Professionnelle Transactions sur Immeubles et Fonds de commerce et Inscrit à l’ORIAS au registre unique des intermédiaires en assurance banque et finance. Régulièrement formé sur le plan juridico-fiscalet aguerri aux tâches administratives associées à vos transactions. Nous sommes la plus ancienne agence de transaction des Hauts de France mais aussi la plus dynamique.
L’adhésion au GIE de professionnels indépendants PSP-Pharma consolide nos compétences et enrichit notre savoir-faire.

« Pourquoi faire appel à un Cabinet de Transactions ? »

Un cabinet de transaction doit être un accompagnant avant, pendant et après la transaction. C’est lui qui apporte la connaissance du secteur, l’analyse financière, la faisabilité pour le candidat acquéreur, la proposition du meilleur montage juridique, la négociation du financement optimum et plus généralement c’est le cabinet qui éclairera les parties sur tous les points capitaux à ne pas négliger, c’est lui « qui doit appuyer où cela fait mal! »

« Quel conseil donnez-vous à un jeune pharmacien qui souhaiterait s’installer? »

« Le meilleur conseil à donner à un jeune pharmacien en première installation : il faut prendre autant de précaution pour choisir son cabinet de transaction que pour analyser l’officine qu’il vise. Le métier de pharmacien d’officine lui permet d’allier à la fois son exercice professionnel et une réelle rentabilité financière (tant en revenu qu’en patrimoine). La réussite de son installation c’est acheter la pharmacie qui lui correspond, sous la forme juridique la plus adaptée, dans des conditions financières optimales et avec un financement compétitif. »